Zika : risque-t-on une épidémie mondiale ?

D’un simple virus local ou régional, à une épidémie, voire une pandémie, durant les derniers siècles, on assiste à l’apparition, la propagation et éventuellement, à la disparition de maladies, pouvant affecter tout habitant de la planète. De nos jours, l’épidémie qui s’élève au rang de menace mondiale est le virus Zika.

Origine de l’épidémie Zika

Le virus Zika porte le même nom que la forêt où il a été découvert pour la première fois, sur un singe macaque rhésus en 1947, en Ouganda. Cependant, c’est jusqu’en 1952, que les premiers cas chez l’homme furent identifiés.

Néanmoins, c’est à partir d’avril 2015, que le terme d’épidémie fut employé, suite aux ravages faits par Zika, au sein de la population des pays de l’Amérique latine et qui s’est depuis propagé dans plusieurs pays du monde.

Propagation et symptômes du virus Zika

Le virus Zika se transmet d’une personne infectée à une autre, par la piqûre d’un moustique du genre Aedes, à savoir l’Aedes aegypti ou moustique tigre et l’Aedes albopictus, qui sont très présents dans les régions tropicales, où sévit le plus cette épidémie.

Les symptômes du virus Zika se manifestent, généralement, trois à douze jours après l’infection et sont similaires à ceux de la dengue : fatigue, fièvre, maux de tête, éruption cutanée, douleurs musculaires et articulaires. Ce virus peut également causer des malformations sévères et un retard mental irréversible chez les fœtus des femmes enceintes infectées.

Avec la multitude de moyens de transports à la disposition de la population mondiale et l’absence de vaccin ou remède efficace, Zika risque de devenir une épidémie d’ordre mondial. Malgré la possibilité de guérison spontanée des personnes atteintes et des traitements symptomatiques, sans une sécurité microbiologique adéquate, cette épidémie n’est visiblement pas prête à disparaître d’elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *