Peau : Comment cela fonctionne

Couvrant en moyenne 20 pieds carrés, la peau est l’organe le plus grand et le plus lourd du corps. Sa fonction la plus évidente est de protéger l’intérieur de la peau de l’extérieur, mais il y a beaucoup plus que cela.
En plus de son rôle de barrière protectrice, la peau nous aide à maintenir la bonne température interne et nous permet de sentir le monde à travers les terminaisons nerveuses.

La peau est un organe complexe ; un pouce carré de peau contient en moyenne 650 glandes sudoripares, 20 vaisseaux sanguins et plus de 1 000 terminaisons nerveuses. Bien qu’elle n’ait que quelques millimètres d’épaisseur, la peau représente environ un septième de notre poids corporel.

Dans cet article, nous couvrirons les bases de la peau, comment elle est construite, ce qu’elle fait et comment elle le fait.

Couches de peau

Image result for peau saine
La peau a trois niveaux de base – l’épiderme, le derme et l’hypoderme :

Épiderme

Rôles principaux : fabrique de nouvelles cellules cutanées, donne à la peau sa couleur, protège le corps.

L’épiderme est la couche superficielle ; c’est une barrière imperméable qui donne à la peau sa tonicité.

Les cellules mortes sont éliminées continuellement de l’épiderme au fur et à mesure que de nouvelles cellules prennent leur place.

Nous perdons environ 500 millions de cellules cutanées chaque jour. En fait, les parties les plus externes de l’épiderme sont constituées de 25 à 30 couches de cellules mortes.

De nouvelles cellules sont fabriquées dans les couches inférieures de l’épiderme. Au cours d’une période d’environ 4 semaines, ils remontent à la surface, deviennent durs et remplacent les cellules mortes au fur et à mesure qu’elles se détachent.

Derme

Rôles principaux : fait suer et huiler, procure sensations et sang à la peau, fait pousser les cheveux.

Le derme est principalement constitué de tissu conjonctif et il protège le corps du stress et des tensions ; il donne à la peau force et élasticité. Si le derme est beaucoup étiré, par exemple pendant la grossesse, le derme peut être déchiré, ce qui se traduit par des vergetures.

Les kératinocytes sont le type de cellules le plus courant dans l’épiderme ; leur rôle est d’agir comme barrière contre les bactéries, les parasites, les champignons, les virus, la chaleur, les rayons ultraviolets (UV) du soleil et la perte d’eau.

L’épiderme ne contient aucun vaisseau sanguin.

La couleur de notre peau est produite par un pigment appelé mélanine, qui est produit par les mélanocytes ; ceux-ci se trouvent dans l’épiderme et protègent la peau des rayons UV.

Les récepteurs qui détectent la pression (mécanorécepteurs), la douleur (nocicepteurs) et la chaleur (thermorécepteurs) sont basés dans le derme.

Le derme abrite les follicules pileux, les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques. Elle abrite également un certain nombre de glandes, dont les glandes sudoripares et les glandes sébacées, qui produisent du sébum, une huile qui lubrifie et imperméabilise les cheveux.

Le derme est ensuite divisé en deux couches :

Région papillaire : constituée de tissu conjonctif lâche, elle présente des saillies en forme de doigts qui s’enfoncent dans l’épiderme. Ces projections donnent au derme une surface bosselée et sont responsables des motifs que nous avons au bout de nos doigts.

Région réticulaire : constituée de tissu conjonctif dense et irrégulièrement organisé. Les fibres protéiques dans la région réticulaire donnent à la peau sa force et son élasticité.

Tissus sous-cutanés

Rôles principaux : attache le derme au corps, contrôle la température corporelle, stocke les graisses.

La couche la plus profonde est appelée tissu sous-cutané, l’hypoderme, ou sous-cutané. Techniquement, elle ne fait pas partie de la peau, mais elle aide à la fixer aux os et aux muscles sous-jacents. Le tissu sous-cutané fournit également à la peau les nerfs et l’irrigation sanguine.

L’hypoderme est principalement constitué de graisse, de tissu conjonctif et d’élastine (une protéine élastique qui aide les tissus à retrouver leur forme normale après étirement). Les niveaux élevés de graisse aident à isoler le corps et nous empêchent de perdre trop de chaleur. La couche adipeuse agit également comme une protection, rembourrant nos os et nos muscles.

Certaines hormones sont fabriquées par les cellules graisseuses de l’hypoderme, la vitamine D, par exemple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *